Evercade, le rétro dans la poche

Après une période de précommandes de près d’un an, la console retro Evercade est dans sa dernière ligne droite. La date de sortie de la bête est annoncée pour le 22 mai 2020 malgré les aléas liés au coronavirus. Il était temps de faire le point sur cette machine pleine de surprise et au catalogue déjà très alléchant.

Si la mode est aux versions « mini » des consoles rétro (Nes mini, Megadrive mini, PC-Engine mini…), la nouvelle portable Evercade est, elle, totalement a contre courant (et c’est tant mieux). Ici, aucun jeu intégré en mémoire mais bel un bien un système qui accueille des cartouches. Le concept est simple : réunir les plus grands hits de l’époque par éditeurs et/ou séries. Le starter pack est d’ailleurs livré avec une cartouche de 11 jeux sobrement intitulée Namco Museum collection 1.

Au programme de cette première compilation, vous retrouverez les jeux d’arcade Battle Cars, Dig Dug, Galaxian, Libble Rabble, Mappy, Mappy Kids, Metal Marines, Pac Man, Quad Challenge, Star Luster et Xevious.

Le crédo d’Evercade, c’est de revenir aux sources avec une console portable de qualité qui peux se brancher sur la TV via une prise HDMI. Le respect des ratios 4/3 et 16/9 est pris en compte, le tout en HD afin de profiter au maximum de ces jeux sur les dernières TV avec la meilleure qualité d’image possible. La console ne possède pas de wifi (et donc pas de mises à jours, comme à la belle époque).

Mais ce qui fait la force de cette petite console, c’est surtout son catalogue déjà bien fourni. Interplay, Namco, Atari, Technōs, Data East… Plusieurs éditeurs ont répondu présents et la console compte déjà une dizaine de compilations au total (soit plus d’une centaine de jeux). Si vous êtes collectionneur, sachez que toutes ces compilations sont sous licence officielle et que d’autres éditeurs ont déjà signé pour les mois à venir…

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, l’Evercade propose également des compilations de jeux indépendants. A l’instar de Mega Cat Studio qui dispose dans sa première cartouche de jeux récents tels que Tänzer, Coffee Crisis ou encore Little Medusa (de quoi s’offrir les derniers jeux indé sans débourser une fortune ni être victime des ruptures de stocks).

La console de base (avec la cartouche Namco Museum) coûte 70€ et chaque compilation supplémentaire tourne aux alentours de 18€. Il existe même une version All-In comprenant les 9 premières cartouches pour 170€. A ce prix la, il serait dommage de ne pas craquer…

La console est disponible chez Funstock.co.uk ou chez votre revendeur habituel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.