VG5210 : la carte son pour VG5000µ

Les possesseurs de VG5000µ savent que cet ordinateur n’est pas très bien loti en ce qui concerne le son. Avec seulement 1 voix sur 5 octaves, autant vous dire que les possibilités sont limitées. En 2020, un bidouilleur du nom de Fred_72 décide de redonner ses lettres de noblesse à la machine de Philips en lui adjoignant une toute nouvelle carte son : la VG5210 !

La bête dans toute sa splendeur

Dans la pratique, le but était de disposer d’une carte son digne de ce nom sur cette petite machine qui ne possède qu’une sortie mono 1 voie. Le choix du composant s’est porté sur le célèbre PSG AY3 (plus précisément le AY3-8910 cadencé à 1MHz) qui équipe nombre de machines de cette époque telles que l’Amstrad CPC ou encore le ZX Spectrum.

Ce petit composant a pour avantage d’être simple à utiliser et a programmer. Le VG5000µ est ainsi doté de 3 voies combinées pour former une sortie stéréo avec la même répartition que le CPC. Ainsi les musiques de ce dernier peuvent être jouées directement sur la machine.

Avec une sortie mini jack stéréo et 2 ports d’I/O 8 bits, la VG5210 est un peu la carte son que la machine aurait probablement pu intégrer à l’époque (si son destin n’avait pas été aussi tragique).

La carte VG5210 n’est pas la première carte homebrew de la machine. En 2013, un certain TotO se met en tête de réaliser une carte d’extension pour l’ordinateur de Philips (la VG5232). Elle ajoute 32ko de mémoire ainsi que 2 ports DB9 afin d’utiliser des manettes Atari. Bien qu’elle intègre un AY3-8912, la sortie sonore n’est pas optimale. Les 3 voies du processeur sont mixées pour obtenir un son mono réinjecté dans le VG5000 pour le retour sur la TV. Cette technique provoque malheureusement des saturations ou des variations de volume indésirables. C’est en voulant corriger ce défaut que Fred_72 décide de créer sa propre carte avec une sortie son directe.

L’auteur n’a fabriqué que quelques exemplaires de la VG5210 mais a mis a disposition l’intégralité des plans de fabrication. D’ailleurs, 2 logiciels utilisent depuis les capacités de celle-ci (une version améliorée de Citadelle et un music disk du nom de Sound Sheep vol.1).

Pour l’anecdote a propos du nom de la carte, il y avait une « norme » chez Philips pour nommer les appareils. Les extensions de la machine commencent toutes par 52 et la fin est libre. Comme la carte son utilise un 8910, cette carte est donc devenue la VG5210.

Si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur, sachez que vous pouvez retrouver le nécessaire à la fabrication de la carte en cliquant ici !

Pour plus d’informations concernant les projets en cours sur VG5000µ et autres ordinosaures, nous ne saurions que trop vous conseiller le forum System.cfg, véritable mine d’informations pour nos vieux micros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.