Interton VC4000 : Deutsche Qualität

Ce qu’il y a de bien avec internet, c’est que chacun y va de sa petite trouvaille et la partage au monde entier. Au détour d’une recherche sur une console obscure, je suis tombé nez a nez avec une console encore bien plus obscure… D’origine allemande et dotée d’un design digne d’un parpaing, l’INTERTON VC4000 a tout de suite su attirer mon attention. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle devienne une véritable obsession.

En dehors de son pays d’origine, la console est aux abonnés absents en ce qui concerne sa distribution dans l’hexagone (ou ailleurs). Cependant, quelques systèmes compatibles existent dans divers pays (la Voltmace Database Games Computer en Angleterre, ou encore la Fountain Force en Australie). On ne sait pas si la société Interton a conçu la VC4000 (ce qui est extrêmement probable) ou si celle-ci a juste acheté les droits pour la produire. Une chose est sûre, c’est le premier modèle de la sorte a connaître une distribution dès 1977.

Sa ludothèque comporte 40 cartouches de jeux au total. 3 d’entre elles sont totalement introuvables aujourd’hui (Basketball, Space Laser et Rodéo). Ce sont bien souvent des clones de ce que l’on pouvait trouver sur tous les supports à l’époque (casse briques, échecs, football, Golf, etc…). Les portages sont en général de très bonne qualité et il existe même quelques petites pépites qui méritent le détour (Winter Sports en est le meilleur exemple).

Coté technique, rien de très précurseur puisque la console est équipée d’un Processeur 8-bits Signetics 2650 cadencé à 4.43 MHz et d’une mémoire de 43 octets (ouch!). En clair, c’est du bon gros pixel qui tache ! La console dispose cependant d’un catalogue assez intéressant pour l’époque si vous aimez ce genre de machine.

Le point positif est sa relative discrétion chez les collectionneurs, ce qui en fait une machine très accessible au niveau tarifs (comptez environ 40€ pour la console et entre 5 et 15€ pour les jeux). L’Interton VC4000 est une curiosité non dénuée de charme et, si vous aimez les machines de la génération 70/80, il serait vraiment dommage de passer à coté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.